Avant de prendre la première bouchée : « Ai-je vraiment faim? »

Lorsque nous pensons à manger et pourquoi nous mangeons, nous nous concentrons souvent sur les principes fondamentaux qui consistent à fournir à notre corps le « carburant » dont il a besoin pour survivre. Cependant, quelles sont les autres raisons qui pourraient expliquer notre désir de manger? La plupart des gens mangent pour une foule de raisons, bonnes et mauvaises.

 

Si vous essayez de perdre du poids, il est important de trouver quel est le motif qui vous pousse à manger. Avant de prendre la première bouchée, pensez aux questions suivantes, celles-ci vous aideront à trouver la raison qui vous pousse à manger.

Ai-je vraiment faim?

Mon corps a-t-il vraiment besoin de nourriture ou se passe-t-il autre chose? Est-ce une envie qui passera, ou une véritable faim? Y a-t-il d’autres influences au moment de l’envie, telles que d’autres personnes autour de moi qui mangent?

Devenez conscient de vos vrais signaux de faim. Depuis combien de temps avez-vous mangé? Combien de temps reste-t-il avant votre prochain repas ou collation? Si vous pensez que vous n’avez pas vraiment faim, demandez-vous : « De quoi ai-je besoin maintenant à part la nourriture? »

Ai-je soif?

Parfois, un verre d’eau suffit pour combler votre envie d’une collation. Être déshydraté peut vous faire ressentir la faim. Certains symptômes, tels que des maux de tête, une sensation d’étourdissement ou une incapacité à se concentrer, ressemblent à ceux de la faim.

Suis-je fatigué?

Si votre énergie diminue, vous pourriez être tenté de manger quelque chose pour la stimuler. Il se peut que vous soyez simplement fatigué et que vous ayez besoin de vous reposer. Offrez-vous quelques minutes de détente ou, si vous le pouvez, faites une sieste. Si cela se produit souvent, vous manquez probablement d’heures de sommeil.

Suis-je triste, stressé, en colère ou est-ce que je m’ennuie?

En d’autres termes, est-ce que je veux manger parce que je ressens de l’inconfort sur le plan émotif? Beaucoup de gens se servent de la nourriture comme mécanisme d’adaptation plutôt que de faire face à des problèmes de nature émotive ou à un stress. Par contre, la nourriture ne peut jamais résoudre les problèmes personnels.

Si vos émotions vous portent à manger, établissez une liste de moyens de les traiter sans utiliser la nourriture, notamment la méditation ou la relaxation guidée, une courte promenade, regarder des vidéos amusantes de chats en ligne ou tenir un journal dans lequel vous écrivez ce que vous ressentez.

Au lieu de juger ou de ressentir de la culpabilité ou de la honte, faites plutôt preuve de curiosité lorsque vient le temps de reconnaître les motifs qui vous poussent à manger. Développez une relation positive relativement à vos émotions et à la nourriture. Une façon de mieux prendre conscience de vos sentiments entourant la nourriture consiste à utiliser un journal alimentaire pour analyser vos émotions et y inscrire comment vous vous sentez à la fois physiquement et émotionnellement, avant et après avoir mangé.

Comprendre ce qui vous pousse à manger peut vous aider à cesser de manger avec excès, à développer une relation saine avec les aliments et à perdre du poids. Une perte de poids durable nécessite du temps. Puis, développer une relation saine non seulement avec la nourriture, mais aussi avec vos émotions est essentiel au succès à long terme.